Le cotransportage : solution logistique du dernier kilomètre

Le cotransportage, quézaco ?

Au fur et à mesure que l’inflation et le cout de la vie augmente, de nombreuses solutions collaboratives voient le jour. En plein dans l’ère du temps, les français sont de plus en plus nombreux à se tourner vers de nouveaux modes de consommation. Que ce soit pour la mode (Vinted), la nourriture (Too Good To Go), l’entraide (AlloVoisins), les applications ne manquent pas pour faire des économies tout en rendant service.  C’est dans cette lignée que s’inscrit la notion de cotransportage. Voté par décret du gouvernement en 2019, le principe est on ne peut plus simple: transporter des colis pour le compte d’autres particuliers, contre rémunération. Si l’activité de transport de marchandises est strictement encadrée par la loi, ce nouveau mode de transport collaboratif s’inscrit comme solution du dernier kilomètre. 

Article 3232-1 du Code des transports:

Le cotransportage de colis se définit comme l'utilisation en commun, à titre privé, d'un véhicule terrestre à moteur effectuée à titre non onéreux, excepté le partage des frais, pour transporter des colis dans le cadre d'un déplacement qu'un conducteur effectue pour son propre compte. 
La mise en relation, à cette fin, du conducteur et de la ou des personnes qui lui confient leur colis peut être effectuée à titre onéreux et n'entre pas dans le champ des professions définies à l'article L. 1411-1. 
L'activité de cotransportage n'entre pas dans le champ des professions de transporteur public routier de marchandises mentionnées à l'article L. 3211-1. 
Le montant des contributions financières reçues par un conducteur au titre du partage des frais pour l'exercice de l'activité de cotransportage de colis ne doit pas excéder un plafond annuel fixé par arrêté du ministre chargé des transports. Le dépassement de ce plafond entraîne la qualification d'activité professionnelle de transport public routier de marchandises.

Les avantages

Le-cotransport-cest-quoi
En plus d’assouplir une logistique compliquée en bout de chaine d’approvisionnement, le cotransportage permet à chacun de devenir acteur de la livraison à domicile en récupérant et déposant des colis pour les particuliers près de chez soi. En France, ce ne sont pas moins de 38 millions de véhicules en tous genres qui composent notre parc automobile. Parmi ceux-ci, 84% circulent CHAQUE JOUR. Ce sont donc potentiellement 32 millions de trajets quotidiens qui peuvent être rentabilisés grâce au cotransportage.  Avec quasiment 1,5 milliards de colis livrés sur l’année 2021, soit un peu plus de 4 millions de livraisons quotidiennes, l’équation est largement réalisable. Elle nécessite qu’un véhicule sur 8 transporte un colis, une fois par jour.  Le défi actuel consiste à faire connaitre ce modèle au même titre que des plateformes de vente de produits d’occasion entre particuliers tels que LeBonCoin ou Marketplace de Facebook. De par leur modèle économique, ces plateformes contribuent considérablement à l’économie circulaire. Il tient à chacun de faire de même avec le modèle de cotransportage.

Un modèle tourné vers l'avenir

Ensemble, nous pouvons faire la différence : le but étant d’arriver à réduire drastiquement nos émissions de gaz à effet de serre.  En plus d’avoir un impact positif sur le portefeuille des français, le cotransportage se veut être une solution permettant de minimiser l’empreinte carbone de nos flux logistiques. Au fur et à mesure que la mondialisation se développe, de plus en plus de trajets sont réalisés, parfois même à vide, afin de livrer toujours plus rapidement. Nous en avons eu l’exemple concret pendant la pandémie avec les avions qui continuaient à voler afin de conserver leurs couloirs et créneau aériens. Il en est de même pour les camions de livraisons.  C’est pourquoi aujourd’hui le cotransportage s’impose comme une solution de transport incontournable et dans l’ère du temps. L’optimisation des trajets prend tous son sens dans un pays comme la France, où la plupart des particuliers sont mobiles et peuvent en faire profiter le reste de la population. Avons-nous encore besoin de services de livraison classiques, à une époque où 89% des routes sont couvertes quotidiennement ? Sachant d’autant plus que 70% des français préfèrent une livraison flexible à une livraison rapide. La livraison à domicile est donc un secteur en pleine mutation, à nous d’en forger l’avenir.

Le cotransportage répond aux enjeux à la fois économiques et écologiques du XXIème siècle. Reste à démocratiser ce modèle. De plus en plus de français, friands d’économie collaborative, adopte ce genre de d’applications. Si vous aussi vous souhaitez rentabilisez vos trajets quotidiens, vous pouvez télécharger l’appli Tut Tut Coursier et commencer les courses dès maintenant.

Une question ? Un doute ? Consultez notre FAQ.